Si avoir une belle peau hâlée vous permet d’avoir meilleure mine, il n’est pas toujours évident de passer des heures au soleil. C’est pourquoi l’autobronzant est devenu un accessoire de beauté incontournable, réputé sans danger et surtout économique. Encore faut-il savoir choisir le bon autobronzant. Quels sont les critères à prendre en compte dans ce cas ?

Un autobronzant adapté à sa peau

Il est un dilemme auquel vous aurez à faire face au moment de choisir votre autobronzant. Il s’agit de la forme. En effet, des autobronzants, il en existe sous diverses formes à savoir : spray, crème, huile, lait et lingette. Chaque type d’autobronzant possède des spécificités propres qui les rendent parfaits pour votre peau. Quelques-uns sont disponibles sur ce site.

Spray autobronzant

Le spray autobronzant est très apprécié pour sa texture douce. En plus de permettre d’obtenir un bronzage uniforme, il sèche plus vite. Son seul inconvénient réside dans la difficulté à doser convenablement la quantité d’autobronzant à appliquer sur l’entièreté du corps. Étant asséchant, il n’est pas conseillé pour les peaux naturellement sèches.

Crème autobronzante

La crème autobronzante est très appréciée pour l’hydratation qu’elle apporte à la peau ; ce qui est un atout majeur comparé au spray qui assèche la peau. Cependant, elle peut aussi se montrer très grasse et donc difficile à appliquer du fait de son onctuosité. C’est pourquoi si vous avez déjà une peau grasse, il faudra l’éviter.

Lait autobronzant

Par rapport à une crème autobronzante, le lait pour autobronzage a l’avantage d’être beaucoup plus fluide en texture ; ce qui le rend beaucoup plus facile à appliquer aussi bien sur le corps que sur le visage. Malheureusement, du fait de cette légèreté, les risques de déshydratation ou de sécheresse cutanée sont avérés. Il serait préférable de l’utiliser si vous avez une peau grasse naturellement.

Gel autobronzant

Comme la plupart des gels, ce type d’autobronzant a une texture assez fluide, quelquefois visqueuse, mais surtout très fraîche. Il supprime donc cette sensation de lourdeur et d’excès qui caractérise la crème autobronzante tout en conservant les mêmes avantages à savoir l’hydratation. Il est donc parfait pour peau sèche. Le seul bémol avec cet autobronzant est le fait qu’il ne tient pas du tout sous l’eau et qu’il faille répéter l’autobronzage tous les jours.

Lingettes autobronzantes

C’est la simplicité d’utilisation des lingettes autobronzantes qui participe à leur succès. Pour les utiliser, il faut simplement les passer sur le corps ou sur le visage. Elles sont aussi très hydratantes, donc parfaites pour peau sèche.

Un autobronzant adapté à votre carnation

Ce que les femmes redoutent le plus lorsqu’elles choisissent leur autobronzant est de se retrouver avec une teinte non adaptée à leur carnation. C’est une erreur qu’il vous faudra éviter à tout prix en étant regardant sur le taux de dihydroxyacétone (DHA) contenu dans l’autobronzant.

Cette substance chimique réagit au contact des protéines de la peau, lui permettant de brunir. Il faut l’évaluer en pourcentage et on en retrouve généralement entre 1 et 8 % dans les produits autobronzants.

Il est conseillé de choisir un autobronzant avec un DHA estimé de 1 à 3 % si vous avez une peau claire. Si par contre, vous avez une peau plus foncée, vous pouvez aller jusqu’à 5 % de DHA.